Client et Tiers payeur différents

Bonjour,
Pour un de mes clients, j’ai fait un patch pour facturer les maison mère. Ce n’est pas un ajout de contact, la facture se retrouve sur la fiche client de MAMAN alors que devis, commande etc… sont bien sur le bénéficiaire. Le tout est lié correctement donc on retrouve la facture depuis la commande et la compta est bonne puisque c’est le code de la maison mère qui est utilisé.
@+

Bonjour à tous et à toutes! Je déterre ce vieux topic! Je dois mettre en place un Dolibarr pour un client qui est dans le BTP, plus précisément dans les travaux de rénovation énergétiques… Et très souvent ce sont les organismes d’aides (ANNAH, Total, EDF, etc) qui financent la quasi totalité des travaux… Le reste à charge est souvent de 1€ pour le client final (bénéficiaire de l’aide). La facture doit être adressée au nom du client, mais on doit faire figurer sur la facture le montant réglé par l’organisme financeur… Comment gérer les paiements de 2 tiers différents sur une même facture?
et le client en question peut très bien avoir une facture d’isolation intérieure réglée par un organisme, et par exemple une autre facture d’installation d’une PAC qui elle sera financée par un autre organisme… Quelqu’un a déjà mis en place ce genre de chose? Ou des conseils?

En vous remerciant par avance.

Petit UP! Personne pour me donner une piste?

Bonjour @Jrdelavegas ,

comme je comprends, les aides ne transitent pas par le client final mais sont versées à l’installateur ?

Si c’est ça : sur quel justificatif les organismes versent ils l’aide à l’intallateur : j’imagine une copie de la facture client final + certificat quelconque + une facture du montant à verser de l’organisme à l’installateur ?

Si c’est ça :
il suffit de faire apparaitre l’aide de l’organisme en négatif sur la facture du client final : il lui restera 1€ à payer par exemple. (avec éventuellement des mentions qui vont bien « sous acceptation du dossier », etc…
et d’emmetre une facture à l’organisme de x €correspondant à l’aide.
idem si plusieurs organismes payeurs.

Si ça se fait en deux fois : il faut tout facturer au client final et lui emmètre des avoirs témoignant des différentes aides (et du coup facturer les organismes)

bref, pleins de solutions… ta description n’est pas assez claire pour savoir dans quel sens avancer.

Bonjour @Arre et Merci de ton retour.
Disons que c’est un peu plus complexe que ça. En effet, il y a une multitude de grandes sociétés (pollueurs/payeurs) qui sont dans l’obligation de financer les organismes d’aides à la transition énergétiques, à défaut de payer des amendes à l’UE. Et des organismes d’aides, il en existe une bonne dizaine voir une petite vingtaine. Certaines aides sont accordées (par les organismes) aux clients finaux (chez qui ont été effectués les travaux de rénovation énergétique), et d’autres (dans le cas des grandes entreprises) peuvent (sous certaines conditions) être versées directement à l’entreprise qui effectue les travaux.
Cela dépend du type de travaux, mais avant tout de l’organisme d’aide (qui aura été choisi par le client) qui financera les travaux. Et là où ça se complique un peu, c’est que certaines aides peuvent être cumulables. C’est à dire que sur un même devis (ou proposition commerciale), pour un seul type de travaux de rénovation énergétique (exemple : installation d’une PAC au lieu d’une chaudière au fioul), en fonction des revenus fiscaux du client final, on peut avoir l’aide accordée par l’ANNAH et en même temps l’aide CITE (crédit d’impots pour la transition énergétiques). Cette dernière aide (CITE) est très souvent versée à l’entreprise qui effectue les travaux. Le restant est versé au client.
C’est un vrai foutoir ces aides… :man_facepalming:
Dans tous les cas, sur le devis, il faut faire figurer le montant de l’aide pouvant être accordée au client final, et ne pas le faire figurer dans le corps de la proposition commercial (comme une ligne du devis). Il doit apparaitre en dessous du montant total (un peu comme dans les factures où l’on fait figurer les acomptes comme des paiements).
Et donc, par conséquent, sur la facture finale (dans le cas où me client bénéficie des aides de l’ANAH et en même temps du CITE) il faudrait pouvoir considérer le règlement du CITE comme un paiement d’un Tiers autre que le client final… Car les aides CITE peuvent mettre parfois plusieurs mois (voir un peu plus d’une année) à être versé à l’entreprise qui a effectué les travaux. Et le but de faire ça, c’est de permettre à l’entreprise de voir où en sont les règlements, et relancer les bons tiers (car dans le cas présent, c’est le CITE qui doit le payer), avec les bons dossiers, etc…
J’espère avoir été « clair »… et ne pas t’avoir donné mal au crâne… :sweat_smile:

T’inquiète pour le mal de crâne, j’ai d’autres sujets beaucoup plus terribles à base de milliards de données sans connaitre à l’avance le moyen de les traiter ^^

Pour formater la proposition du client final tel que tu décris: ça sera du spécif au niveau du modèle.
Tu peux voir comment le faire ici : Créer un modèle de document PDF - Dolibarr ERP CRM Wiki
si tu n’as pas les compétences : tu peux demander une cotation à un dev référencé ici

Pour les aides versées à l’entreprise : je reste persuadé que faire un avoir sur la facture du client final et facturer en direct l’organisme est la meilleure solution (cette facture pouvant reprendre au moins en note les références de la commande du client final)
Ca permet de suivre qui est redevable de la somme, de la suivre, de relancer, d’encaisser, etc…

Par contre il n’existera pas de vrai « lien » entre la facture à l’organisme et la facture du client final.
Pour combler ça : tu peux les associer à un projet (qui permet de regrouper des pièces de différents tiers) ou regarder sur le store si des modules permettent de créer ce « lien » informatif (je pense notamment à customlink )

J’imagine! Ben là ça commence un peu à me prendre la tête… Car je suis depuis quelques temps sur ce projet pour mon client…
Et pour ce qui concerne les aides versées, les organismes demandent absolument à ce que la facture soit faite au nom du bénéficiaire… Sans doute pour des histoires d’assurances, de garanties, et surtout pour ne pas avoir à traiter d’autres choses que les aides… Car si la facture est adressée à l’organisme,
Primo : il ne va pas accepter, et refusera de financer (ou payer l’installateur),
Secondo : en cas de panne, et que la facture est adressé à l’organisme, c’est celui-ci qui doit (légalement) faire un recours, ou contacter le fabricant, ou l’installateur… Car le matériel lui appartient en définitif…
J’ai vu custom Link, je vais essayer de voir si je peux « traiter » ça de cette manière… Mais pas sûr que ça réponde à ma problématique. Et pour ce qui est de la gestion de dossier, c’est ce sur quoi je travail depuis un mois et demi environ…

Mais merci pour ton implication, et tes réponses. :+1:

Bonjour,

Je rencontre un problème similaire à ce topic. Nous vendons à des industries du matériel, le problème étant qu’il arrive que l’adresse de facturation n’est pas la même et bien sur les services comptables me demandent que l’adresse figurant sur la facture soit celle du siège et non de l’usine. Comment dois je procéder?

Ce problème peut être résolu par l’obtention du module InfraSPack Plus (sur le dolistore). On peut indiquer utiliser une adresse d’un contact, et une adresse de livraison distincte, en utilisant les contacts d’un tiers.
Si vous voulez, je peux vous expliquer plus longuement comment le mettre en place.